Initiatives Citoyennes

Gallery

Q2 Elisabet Sathouris Q1 FelixFinkbeiner_readerdigest Q0bis worldpollution Q0bis Pollution eau

Share with:


Recycler, c’est la clé

Share with:


Dans notre beau pays de France, nous avons instauré le tri sélectif dans les années 1990. Même si nous avons progressé pour gérer nos déchets, lutter contre les gaspillages et promouvoir une économie circulaire, la quantité de déchets ménagers produit par habitant se situe encore autour de 354 kg par an selon l’Ademe[1]. Nous pouvons faire mieux – bien mieux. Si nous comparons notre taux de recyclage à celui de nos voisins Européens, nous sommes encore loin derrière l’Allemagne, la Belgique, les Pays-Bas qui recyclent à plus de 50% leurs déchets. La France se situe à un taux moyen de recyclage de 35%[2].

Le recyclage est essentiel pour préserver notre planète et ses ressources, limiter les impacts sur le climat, et c’est aussi une filière créatrice d’emplois. Certains sociaux-entrepreneurs l’ont bien compris..

Deux amis Fabien de Castilla et Gilles Rouverand partagent un même constat. De plus en plus de gens semblent avoir compris l’utilité du recyclage et l’impact sur notre planète. Par ailleurs des filières industrielles ont été développées ces dernières années pour recycler différents matériaux : papiers, plastiques, métaux, mais aussi… mégots, capsules de café, stylos, etc. Pourtant, en France, seul un tiers des déchets sont recyclés…

Et ce faute de solutions simples pour agir. Ce n’est pas de la motivation dont nous manquons aujourd’hui mais de réponses pratiques. Les chiffres sont éloquents : faute d’un bon tri, les deux autres tiers de nos déchets partent soit sous terre en enfouissement : 10 millions de tonnes par an stockées sur près de 80 millions de mètres carrés, c’est-à-dire l’équivalent de 11 000 terrains de football, soit dans les airs par incinération. L’incinération des ordures produit l’équivalent du CO2 émis par 2,3 millions de voitures : 16% du parc automobile français. Au-delà de l’enjeu environnemental, l’impact est aussi économique avec la raréfaction des matières premières, qui sont donc de plus en plus coûteuses pour les entreprises.

Sur cette réflexion, les deux amis s’associent et créent les joyeux recycleurs, un dispositif tout en un pour recycler au bureau. Le service combine : box de recyclage par type de déchets, collecte sur site directement dans les bureaux, reporting précis et ludiques, soutien à une association d’insertion en fonction des kilos recyclés et accompagnement avec des outils de la communication. Depuis la création de l’entreprise il y a deux ans, la solution a fait ses preuves, puisque plus de 150 entreprises de la région parisienne font appel à l’entreprise tous les jours pour recycler leurs déchets.

Dans une démarche plus militante, les joyeux recycleurs proposent également un mémento recyclage. Ce dernier est un portail Internet à disposition de chaque citoyen pour savoir quoi, comment et où jeter tous ses déchets.

Consultable sur www.lesjoyeuxrecycleurs.com/memento-recyclage, il est organisé autour d’un moteur de recherche qui donne accès à des fiches déchets. Chacune d’entre elles renseigne sur la ou les solutions pour correctement jeter son produit (la poubelle de tri, le point d’apport le plus proche, etc.) et donne ensuite à l’internaute des informations pratiques (taux de recyclage constaté, etc.) pour enfin lui proposer des liens s’il souhaite en savoir davantage. Les déchets sont regroupés par famille de consommation de produits comme ils le sont habituellement dans les lieux de vente.
Pour en savoir plus, rendez-vous sur www.lesjoyeuxrecycleurs.com

ou contactez-les directement : fabien@lesjoyeuxrecycleurs.com

Recycler, c’est la clé !

Elisabeth Dancet pour initiativescitoyennes.org

 

[1] http://www.ademe.fr/sites/default/files/assets/documents/chiffres-cles-dechets-201507_8500.pdf
[2] http://www.greenetvert.fr/2014/03/31/infographie-les-taux-de-recyclage-en-europe/78524

Share with:


, , , ,